Étiqueté : Mustapha

https://images-blogger-opensocial.googleusercontent.com/gadgets/proxy?url=http%3A%2F%2Fwww.ashevilleaikido.com%2FO-Sensei.jpg&container=blogger&gadget=a&rewriteMime=image%2F*

N°4 – Mustapha – L’Art de trancher l’ego

L’ego n’est qu’un premier niveau de l’être… le plus visible, donc le premier en contact avec le monde et les autres…
Il est ses roues, comme il est aussi en quelque sorte un véhicule… ses roues seront : le corps et tout ce qui le constitue (les cinq sens, la psyché, l’émotion, le corps physique, etc…)
Il n’est surement pas question de trancher quoi que ce soit là-dedans…

https://lh3.googleusercontent.com/EpU2K4unOzwHOi22TSIsEtBO44fL7wfrB3qdWNJ0zSxfMwr1vLl9JwAzgHLcjtAu3jZmPPapphYlUuOiDnJSCNQV3Us0GcdHzWMQL0z6raU5TTw79nzN12HFXLrooAGKDA 9

N°3 – Mustapha – L’art de l’esquive dans l’art de la boxe

Je tenais avec beaucoup d’égard envers mes compagnons sur le chemin du Dragon ainsi qu’envers les chercheurs véridiques, a tenter un rapprochement singulier, puisque l’esprit insaisissable de O’sensei me l’autoriserait sûrement … un rapprochement entre l’aikido et la boxe anglaise que j’affectionne…

https://lh5.googleusercontent.com/YbroLokJd4ZQE5Nmy-TQREJEvwdB5gBbcbkcjAzqI4LxpQYDH10q2xAMz1phzubzUSI7cKAKBrJ4iPCxFEw95s2z6e0z6B43gSLeptpbUujFCpyOMIJB3fgJYxg6aAHauQ

N°2 – Mustapha – O’Sensei : l’Arpenteur de la Voie des « Kami »

O’sensei n’a jamais eu l’intention d’être un combattant ni même d’exceller en techniques martiales…
O’sensei est sûrement venu au monde avec une absence totale de « peur de vivre »
Alors que cet état devrait être notre modèle on constate que nous pratiquons le budo avec pour objectif de “vaincre nos propres peurs”.
Mais ne peut-on pas remarquer que paradoxalement : nos propres peurs… « on se les crée », on les maintient et on les entretient par notre pratique!!!

N°1 – Mustapha – Petite randonnée « théâtre No-Aïkido » au pays des dieux

Quand je regarde O’Sensei Ueshiba manier l’éventail et exécutant cette sorte de danse inspirée la main gauche sur le ventre, avec ses pas qui semblent hasardeux, ses déplacements sans aucun sens en apparence…
ses allées et venues dans toutes les directions; son visage brillant d’une joie difficile à déceler…

je n’hésite pas un instant à y voir l’acteur ou le maître de No réalisant ce fameux Yugen qui serait l’expérience de l’indicible état d’osmose entre l’actant, son masque, la scène et les spectateurs…