N°12 – Jean Luc – Dao, une voie insaisissable

Complet Article

Une voie insaisissable, mais reconnaissable par l’observation des manifestations du cours naturel de la vie.

La pensée est toujours partiale, une photo de l’interprétation d’un instant, elle capte quelques-uns des éléments par-ci par-là pour en délaisser 10000 autres, comment pourrait-elle saisir une totalité capable de rendre compte de tous les phénomènes existants.

Pourtant le fait d’embrasser tous les phénomènes existants est le propre de la voie nommée Dao. Pourtant, si celle-ci est insaisissable dans son entièreté, elle se laisse voir par les manifestations phénoménales qu’elle induit.

Le Huainanzi nous informe que si l’on observe un instant la manifestation du Dao, celle-ci apparait insignifiante, mais sur le déroulement d’une année les manifestations sont tangibles.

Afficher l'image d'origine

En effet, L’observation des changements sur une période plus ou moins longue nous permet de constater l’évidence de l’ évolution du vivant. D’autre part, dans une observation de plus en plus fine de l’existence phénoménale, par exemple: de la mise en évidence de l’alternance clarté/obscurité (yin/yang) variable dans différentes périodes ou saisons s’est construite une philosophie, à la fois réaliste et mystique, tangible et intangible (des termes aucunement dualistes, indéniablement liés) pour décrire les manifestations vitales découlant d’un courant naturel insaisissable ( Dao) appelé philosophie du Tao (Dao) ou Taoïsme ou Daoisme.

Par conséquent, c’est en appréhendant les manifestations vitales que l’on saisit les effets d’une cause initiale : le Dao ou Dao du ciel.

Rapporté à la pratique du Dao Yin Fa (qi gong), la mise en mouvement par les gestes n’est que l’expression des manifestations du vivant qu’ils soient corporels, énergétiques ou spirituel dans le seul but de se connecter à la cause initiale des phénomènes, car rien qui ne soit ne peut s’abstraire de la cause initiale du Dao du ciel. Bien entendu, cette connexion reste indicible, intransmissible, seulement présente dans l’intime expérience de chacun.e.

https://2.bp.blogspot.com/-FGaUVmxIM0Q/WFOoYDjdRBI/AAAAAAAABxk/OEVdjro3IC4tQSXLD3iDMGJ3aqH7ToAtACLcB/s640/Au%2Bbord%2Bde%2Bla%2Brivi%25C3%25A8re.png

C’est dans le concret des postures muent par une énergie mouvante que le Dao Yin Fa (qi gong) prend sa source pour révéler quelque chose d’infiniment subtil. Attention, à ne pas se fourvoyer, car l’énergie du Dao se meurt dans la saisie, l’attachement, la contrainte …, excepté si celle-ci est conduite par un mouvement libre ou spontané. Or, ne rien figer est un art, une attitude qui ne s’impose pas d’elle-même, il existe un apprentissage pour ne pas restreindre le vivant.

On parlera donc bientôt des principes que l’on doit toujours avoir à l’esprit, lorsqu’il s’agit de se mettre en mouvement afin de nourrir la vie…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Website Protected by Spam Master


*