Retour

Toi enfante bleue tu es revenue 
d’au-delà l’achèvement de l’inespoir !
De quel temps es-tu survenue ?
quand avions-nous esquissé notre revoir ?

Tant d’impossibilités
contredisant les faits réels…
La joie ne sera-t-elle pas submergée
par l’inextinguible douleur de notre éloignement originel ?

Mon coeur ne sais pas vivre cette émotion
trop grande, trop incandescente.
Et saurai-je réussir notre réunion
malgré mon âme navrante !

Que vais je devenir à ainsi me démettre
dans un anéantissement inéluctable !
Puis-je trouver la force de ne pas être,
et cesser cette singularité regrettable ?

Comment remercier ce don providentiel …?
Cette filiation put-elle naître autrement que de l’amour spirituel ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Website Protected by Spam Master


*