N°3 – Neko Haiiro – La devise du Gardien de la Porte

Complet Article

https://lh3.googleusercontent.com/-yEDFxAZSUqA8GlB3K3PlDmMXoHr3AUZO-S91YQ45lxIetpx-m4W68lbLCUnp9zJr3CZJHp42jdlYS-a2wu1h69pBcB95JBEsnFBs8WWcugSwYwBEjWn1kGhl3CEBwi_7g

Surgissant de la nuit le Gardien de la Porte rôde autour du voyageur saisi d’effroi.

Sorti de la nuit, sorti du noir, le Gardien est sur le chemin du voyageur.

https://lh4.googleusercontent.com/vl4YMCjBmC4CSFv4K5pgBZebT-xLyGWIVBXHdOd6xLF6X90XxbKm75oY52iz_qCM0vzB2ToE0o6R5HzTfpV681nZuG4gODKjzj2WlHCgKz0Adgim5GaP5sCV_eSb2XtKuw

Pourvoyeur de frayeur, Grand Chien terrifiant, il flaire jusqu’au plus profond de l’âme du voyageur pétrifié.

Peur glaciale, effroi insondable, le voyageur défèque.

Voix puissante, voix intarissable, les paroles coulent comme un fleuve. Il y a de grands Pouvoirs dans les paroles du Gardien, Pouvoir de Vie et de Mort, Pouvoir de Lumière et d’Ombre.

Il parle des paroles lourdes.

Arpenteur Cosmique, en quête de sciences le Gardien fourrage en fouisseur des mondes. Grande intelligence, intelligence hors norme, intelligence exemplaire. Il s’interroge et se pose des questions. Il s’interroge et sonde les mondes.

Le voyageur répond. Il répond aux interrogations du Gardien de la Porte.

Le Grand Chien terrifiant, parle. Paroles belles, paroles lourdes, paroles terribles. A trop les entendre on devient pourri, à ne pas assez les entendre on devient sec. Il est terrible d’entendre de telles paroles.

Le Gardien entend toutes les voix. Il y a beaucoup de voix. Il doit se concentrer sur la voix du voyageur.

Il parcourt les temps. Il arpente les temps. Il doit se fixer sur le présent du voyageur, se fixer sur la voix et le temps du voyageur.

https://lh4.googleusercontent.com/ZEzAckBG1w31wAeuvI0k7devnrXdzDtUtk6q0Eelgugpj1IkRJYaNfQSjYoIMXzU_R5qu3qGYYA8azb2jumfWmpU3oaRLQNE7T3ZW_AV2JuCTUbq4PnOYeksSEKTumg4-A

Son haleine sent la mort des champs de bataille, la bave de ses babines est encore rouge, ses muscles saillants sont encore chauds, son corps porte encore des plaies béantes sanguinolentes, il manque des phalanges à ses membres. Beaucoup de guerres. Beaucoup de morts. Beaucoup de peine. Beaucoup de cris. Beaucoup de labeurs. Tristesse originelle. Tristesse originelle. Cela est dit deux fois.

https://lh3.googleusercontent.com/aDcO3K51msh2suK_k7aH4YtLM16PQDUW9g_1BF63wLDrJ5C92QDaYdEXadg1NASB_MqRK5HWSCdS9ldwGsdYGKYsmNrN1jpT02fHWX_kzFDGThUgybBu9Q8L3dc60AiWYg

Il semble quêter depuis la nuit des temps. Depuis combien de temps quête-t-il donc ? Il renifle le sol, assoiffé. Il a soif de connaissance. Grande soif. Il est à l’affût. Il flaire, il hume. Le gardien traque et choisi par son flair infaillible ses proies. Infaillible flaire. Le voyageur abreuve le Grand Chien par ses réponses. Le Gardien boit.

Gardien solitaire de la Passe, sa gueule est béante sur les confins de l’Univers. Abîmes insondables. Galaxies grandioses. Son regard est perçant, son ouïe ne peut être mise en défaut, son odorat ne le trompe jamais. Il peut voir tout l’espace, il peut entendre tous les sons, il peut sentir toutes les âmes. Mais certains secrets sont inintelligibles à sa perspicacité. Il y a des grands Mystères insondables par pensées.

https://lh6.googleusercontent.com/qOtEbTjpYXAYEyD21yV15xjnqtvtd7ENQmFPHsTrHrtFZm2V6PcHIPVo0gssQkgrbfNYM5C2Ol5XUFo0VeKOUNnP4rRl8Sl74d9bP4DQ-saCeTBubeMQn64iNIa_M7vx7A

Il y a un grand mystère sur l’origine de sa condition. Terrible condition. Il est assis au crépuscule de l’abîme et de la Lumière Divine. Il ne lui est pas donné de franchir le passage. Il sait d’insondable Vérité sur le monde. Assis devant la Porte il dévore l’imprudent et laisse passer celui qui aime d’amour transcendant.

https://lh3.googleusercontent.com/4-BAgRRnWJHgQKEAnblmVEEJPMxiGPX6-qjDo3HOt_eA4Dg2ur3Jl5vR39X28mH2ZIR29F0F0w40RRHO9qQYULOF7NppQHSRolr56Lwoxo-Iyj_abAt3g6V_HBPnpKVAHg

Fidèle, le Gardien est Fidèle. Il s’attache. Il est fidèle à son maître, à celui qui aime. Fidélité à celui qui aime d’amour transcendant. Grande Fidélité, grande Attache. Pouvoir d’Attachement.

Mais ne pas prendre la laisse. Prendre la laisse serait le défaut du grand menant à celui du petit. Le voyageur ne doit pas prendre la laisse. Laisser la laisse et lui donner une bonne nourriture, de la bonne nourriture. Bonne nourriture pour le Gardien de la Porte.

Le voyageur donne de la bonne nourriture au Gardien. Le gardien est heureux. Grand bonheur triste du Gardien fidèle.

Des voyageurs trépassent, d’autres passent.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Website Protected by Spam Master


*