N°3 – Les carnets de Serge : la voie du sabre

Complet Article

Titre : la voie du sabre

Auteur : Thomas Day

Genre : fantastique

https://lh5.googleusercontent.com/gEt6120mwAavMBCzzxnoh1VEdvkvLf2cDh3MXXg2wd-4nmMpq6T7idovb2ARmoevXIrOZTAdoCGJazztlD92p3qDtFV2MY1QwFN09Oyn7WSKx2yjeO2WVZT9lQrKrWrWjQ

Thomas Day a vécu au Japon. Dans sa post-face il nous décrit des aventures de Musashi Miyamoto (celui qui a réellement existé) avec un regard d’occidental. La première règle du code des samouraïs n’est pas de faire respecter la “justice” comme ce devrait l’être pour un chevalier, mais de ne pas “perdre la face” pour ne pas mettre en défaut son Daïmo. Assassiner peut être conforme au Budo, mais pas de se faire voir en le faisant. Ça écorne un peu la vision qu’on se fait des samouraïs.

Pour parfaire l’éducation de son fils Mikédi, le chef de guerre Nakamura Ito le confie à un rônin du nom de Miyamoto Musashi. Un samouraï de légende, le plus grand maître de sabre qu’ait connu l’Empire des quatre poissons-chats. Ensemble, pendant six longues années, le maître et l’apprenti vont arpenter la route qui mène jusqu’à la capitale Edo, où l’Impératrice-Dragon attend Mikédi pour en faire son époux. Mais la Voie du Sabre est loin de trancher l’archipel en ligne droite : de la forteresse Nakamura aux cités flottantes de Kido, du Palais des Saveurs à la Pagode des Plaisirs, Mikédi apprendra les délices de la jouissance, les souffrances du combat, et la douceur perverse de la trahison.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Website Protected by Spam Master


*